janvier 26

0 comments

Comment vivre sa verticalité en pratiquant le Qi Gong ?

Je vais évoquer dans cet article, les principes et bienfaits du Qi Gong. Et surtout comment vivre et être dans sa verticalité avec la pratique de cette gymnastique chinoise qu'est le QI Gong ?


Qu'est-ce que le Qi Gong ?

Cette gymnastique chinoise est un outil de relation entre l’énergie, le corps et la nature. Le Qi Gong s’effectue dans la joie, le calme, le relâchement et la conscience. 

De plus, il est utile et recommandé à tous les âges : chez l’enfant, l’adolescent, l’adulte, le sportif, les personnes d’âge mur ou malades. Le Qi Gong est avant tout, un moyen d’améliorer la santé et la longévité. 

Le QI est le souffle de la vie ou l’énergie qui circule dans toutes choses vivantes entre la Terre et le Ciel. Gong désigne le travail, la technique, la maîtrise. 

QI Gong signifie donc la maîtrise de l’énergie du corps. Il travaille sur l’harmonie de 3 éléments qui sont le corps, la respiration et l’esprit ou conscience. Il permet d’équilibrer ou de restaurer dans l’organisme l’énergie en excès ou manque. 

Il est donc à la fois préventif et thérapeutique.


Qu'est-ce que la verticalité ?

La Verticalité, c'est être continuellement dans le moment présent , dans l'ici et maintenant . C'est ne laisser aucune prise au mental qui cherche continuellement à nous mettre dans l'espace temps linéaire de cette dimension avec pour référence le passé, le présent , le futur qui correspondent en fait à l’horizontalité.

De plus, la Verticalité, c’est l’homme debout ancré en lien avec le Ciel et la Terre . En lien avec le cosmos, avec l’Univers, avec la Source. Vivre sa Verticalité , c’est avoir accès à sa Totalité, avoir accès à toutes les parties de NOUS.

Il nous est demandé de nous transformer et cette transformation concerne l’évolution de la pensée. La façon dont nous percevons le monde est intimement liée à notre façon de penser. 

Depuis que nous avons compris que la pensée était créatrice, nous sommes devenus conscients des possibilités infinies de notre psychisme.  

La prochaine étape de l’évolution nécessite un réajustement. Non seulement la pensée devient de plus en plus créatrice, mais elle a accès à d’autres dimensions de la conscience.

Supra conscience signifie “au-dessus” de la conscience ordinaire.

Pour parvenir à cette forme de perception, il est nécessaire d’abandonner toute forme de dualité, sinon l’esprit fait du yoyo entre les deux hémisphères du cerveau. Tout au plus peut-il tendre vers l’équilibre en se maintenant au centre mais cela ne lui donne pas accès à d’autres dimensions et le maintient dans la dualité. 

Et pour accéder à d’autres dimensions et à la verticalité, l’esprit doit donc quitter l’horizontale et il ne peut le faire qu’en s’élevant.

Bien vivre sa verticalité avec la pratique du Qi Gong 

En Qi Gong, les postures statiques font partie intégrante de la pratique. Il existe beaucoup de postures statiques, certaines spécifiques pour la santé et d’autres avec une orientation plus martiale, mais toutes ont plus ou moins le même but : trouver la détente dans l’immobilité, l’unicité et l’harmonisation du corps et de l’esprit et renforcer l’organisme. 

Cette pratique de Qi gOng statique est longtemps restée dans la confidentialité des écoles d’arts martiaux, mais les aspects bénéfiques sur la santé ont fait qu’elle est maintenant enseignée dans les hôpitaux et qu’elle est devenue une pratique «d’intérêt public » en Chine. 

C’est cela que l’on nomme le Qi Gong de la verticalité intérieure. Lors de la pratique, nous sommes droits et verticaux et le regard porte au loin. 

Etre vertical, ce n’est pas être ancré ou être suspendu au ciel, c’est être enraciné ET être suspendu au ciel, c’est la recherche d’une cohésion entre le haut du corps léger et fluide, et le bas du corps fort et solide. La souplesse et la fluidité du haut du corps ne peuvent se concevoir sans de solides bases que sont les jambes et les pieds.

Commençons par le bas du corps :

Tout d'abord, le bassin est relâché (légère rétroversion pour ne pas cambrer le bas du dos) ce qui procure une impression de descente du poids du corps dans les jambes. Ensuite, on peut y associer la sensation d’enfoncement des pieds dans le sol, dans la terre. On se laisse aller, on peut imaginer que nos pieds se prolongent par des racines qui s’enfoncent dans le sol… mais, s’enraciner ne signifie pas se tasser !

Poursuivons par le haut du corps

Le sommet de la tête est suspendu au ciel par un fil. La tête pousse le ciel, un étirement en douceur de la colonne vertébrale se crée. C’est la connexion des deux pôles, terre et ciel, qui nous permet de ressentir notre axe. 

Il faut prendre le temps de ressentir, rester réceptif et maintenir l’axe. On est là, détendu, il n’y a aucune crispation, juste une présence.


Les effets du Qi Gong de la verticalité

Le Qi Gong de la verticalité intérieure réajuste toute la charpente osseuse et peut mettre fin aux douleurs des cervicales, du dos, du bassin, des genoux. Il débloque le diaphragme et favorise la respiration abdominale, indispensable à l’entretien de la santé et à l’équilibre émotionnel.

Lao Zi, fondateur du Daoïsme, auteur du Tao Te King, le livre de la voie et de la vertu fut le premier chercheur de la verticalité intérieure. La pratique du Qi Gong de la verticalité intérieure ou se tenir droit comme un piquet, développe l’écoute intérieure afin de ré-accorder le corps. 

L’auto-ajustement de toute la charpente osseuse enracine et stabilise l’axe vertical dans le centrage. L’équilibre des lignes de force et l’ouverture des tissus corporels amènent au lâcher prise.

La tenue des postures précises favorise la détente de la musculature superficielle et l’oxygénation des tissus profonds. Des mouvements lents et fluides assouplissent le diaphragme. Le bassin s’équilibre. 

La respiration pulmonaire et la respiration abdominale s’harmonisent. Ainsi l’amélioration circulatoire du souffle énergétique (Qi) revitalise les organes et les viscères. 

Le corps ou microcosme se reconnecte à son rythme vibratoire, ancré dans la terre et relié au ciel, en résonance avec le cosmos (le macrocosme).


Tags


Vous pouvez aussi aimer ces articles

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Inscrivez-vous à la newletter

et recevez le guide gratuit

"A la découverte du Qi Gong"